Les médias audiovisuels et la lutte contre le tabac

Trois questions au professeur Benoît Vallet, directeur général de la santé au sein du ministère des affaires sociales et de la santé à propos de la lutte contre le tabac.

21 juin 2016

Quel rôle peuvent jouer les médias audiovisuels dans la lutte contre le tabac ?

Benoît Vallet, directeur général de la santé au sein du ministère des affaires sociales et de la santé

Les médias doivent jouer un rôle déterminant en matière de lutte contre le tabagisme. De nombreuses études ont montré notamment que les campagnes de communication diffusées via les médias de masse (« mass media campaigns ») contribuaient à modifier l’image du tabac dans la société et plus généralement à changer les comportements, en provoquant notamment des tentatives d’arrêt du tabac[1].

C’est la raison pour laquelle le ministère des affaires sociales et de la Santé et Santé publique France ont développé des campagnes de communication structurées et régulières. En 2012 et 2013 ces campagnes ont illustré les motivations possibles des fumeurs pour s’arrêter, en 2014, elles étaient centrées sur les risques liés au tabagisme, et en 2015, elles ont assuré la promotion du dispositif d’aide à distance Tabac info service, à l’occasion du lancement de son application smartphone. 

Cette année, à  l’occasion de la Journée mondiale sans tabac, a été lancé, jusqu’à la fin juin, la  campagne de sensibilisation "Halte aux idées reçues : fumer n’est jamais sans risque !"  a été lancée. Son objectif est de rappeler que fumer n’est jamais sans risque et de promouvoir de nouveau dans les médias le dispositif interactif d’aide à l’arrêt Tabac Info Service.

Cette politique de communication forte fait écho à l’action du gouvernement, et plus particulièrement du ministère des affaires sociales et de la Santé, particulièrement volontariste sur la question de la réduction du tabagisme, comme en atteste le programme national de réduction du tabagisme 2014-2019 (PNRT).

Actuellement, dans notre pays, le tabac tue un homme sur cinq et une femme sur treize. Pourtant plus de 13 millions de français fument tous les jours. Nous ne pouvons que constater qu'il y a de grands progrès à faire pour mieux sensibiliser et faire comprendre les dangers liés au tabac. La consommation de tabac est un énorme problème de santé publique qui pourtant mobilise peu, c’est une épidémie silencieuse. L'un des trois objectifs du PNRT est de construire une "génération sans tabac". Cela veut dire parvenir à ce que les jeunes qui naissent depuis 2014 soient non fumeurs à leur entrée dans l'âge adulte. Pour cela, il faut impulser des changements profonds de l'image du tabac dans notre société, les médias ont là un rôle essentiel à jouer.

Quels événements organisés dans le cadre du Plan National de Réduction du Tabagisme pourraient être relayés dans les médias audiovisuels ? 

Plan national contre le tabagisme (fotolia_62248188)

Plusieurs événements pourraient trouver un écho dans les médias. Je pense à deux en particulier : la journée mondiale sans tabac et le dispositif Moi(s) sans tabac porté par l'agence nationale de santé publique.

La journée mondiale sans tabac (JMST) est organisée depuis 1988 sous l'égide le l'OMS (organisation mondiale de la santé) qui en défini le thème. Cette journée se tient le 31 mai. Le thème de 2016 était très en lien avec l'actualité française puisqu'il s'agit du paquet neutre dont la production est maintenant obligatoire en France et dont la vente, par les buralistes, sera obligatoire au premier janvier 2017.

L'évènement Moi(s) sans tabac  est un défi collectif qui consiste à proposer à tous les fumeurs de s’arrêter de fumer pendant 30 jours, au mois de novembre. Cette opération prendra la forme d’un défi collectif décliné via des campagnes de communication dans les médias, et des actions de proximité portées par de nombreux partenaires. Sa première édition aura lieu en novembre 2016. Dès le mois d’octobre, une grande campagne de communication invitera les fumeurs à s’inscrire à Moi(s) sans tabac via le site internet www.tabac-info-service.fr ou l’application smartphone éponyme. En novembre, la mobilisation des professionnels de santé, des services de l’état, des collectivités locales, des associations, des entreprises, permettra d’accompagner les fumeurs dans leur arrêt.

Selon vous, quels types de dispositifs pourraient trouver place sur les antennes de télévision et de radio pour promouvoir la lutte contre le tabac ?  

Même si ce n'est pas mon métier et que je suis certain que les professionnels de l'audiovisuel auront d'autres idées, je peux vous faire quelques propositions.  

Chaque année, à l'occasion de la JMST  ce serait un écho précieux de pouvoir faire apparaître sur le plus grand nombre de chaînes le pictogramme du service d'aide aux fumeurs : "tabac-info-service". 

L’opération Moi(s) sans tabac pourra également trouver une place sur les antennes. Sur le modèle du 31 mai, le logo Moi(s) sans tabac pourrait être visible sur les chaînes de télévisions.

Les animateurs pourraient se mobiliser et manifester leur soutien à un proche qui arrête de fumer, ou évoquer leur propre tentative d’arrêt, en portant le badge Moi(s) sans tabac. Les journalistes pourraient couvrir ce sujet pour amplifier sa visibilité. D’autant que les actions locales y joueront un rôle important. Les sujets qui y seront consacrés pourront montrer, très concrètement, comment les Français arrêtent de fumer. Enfin, les chaînes pourraient offrir de l’espace publicitaire pour faire plus de place à cette opération de santé publique.

Radio et télévision peuvent donc soutenir et relayer les campagnes publics de prévention et d'information sur le tabac qui s'inscrivent dans ces deux événements mais aussi au-delà.

Ce que je souhaite, c'est un ensemble de dispositifs qui pousse les fumeurs et les non fumeurs à agir pour vaincre un fléau qui nous concerne tous. L’engagement des médias pour nous aider à changer le regard de notre société sur le tabac est essentiel.

[1] Durkin S, Brennan E, Wakefield M. Mass media campaigns to promote smoking cessation among adults: an integrative review. Tobacco control. 2012 Mar 1;21(2):127-38.

Retour en haut de page