Composition du paysage audiovisuel français : les services de médias audiovisuels à la demande

Un type de médias, né bien plus récemment que la radio et la télévision, vient désormais compléter le paysage audiovisuel: les services de médias audiovisuels (SMAD) à la demande. Quels sont-ils précisément ?

Le public, s’il demeure attaché à l’audiovisuel sous ses formes « classiques », a désormais totalement adopté une consommation parallèle de contenus vidéos « à la demande », c’est-à-dire qu’il peut les consommer à sa demande et quand il le souhaite.

Parmi tous les contenus vidéo disponibles à la demande sur des appareils connectés à internet, tous ne sont pas des contenus à proprement parler audiovisuels.

Mais d’autres, les télévisions de rattrapage (TVR) ou « catch-up TV », et les services de vidéos à la demande (services de VàD), appartiennent au champ des services de médias audiovisuels à la demande (SMAD). Comment sont-ils définis, et quelles sont leurs caractéristiques ?

Qu’est-ce qu’un service de médias audiovisuels à la demande ?

Tous les services de vidéos à la demande ne sont pas des services de médias audiovisuels à la demande, ou SMAD. Seuls ces derniers sont soumis à la régulation du CSA. Ils sont ainsi définis :

SMAD graph 1.1

Quelles sont les caractéristiques des SMAD ?

Derrière cet acronyme se cachent, tout simplement, deux types des services que nous utilisons désormais très régulièrement sur nos ordinateurs, nos téléviseurs, nos téléphones, nos consoles de jeux ou encore nos tablettes : les télévisions de rattrapage et les services de vidéos à la demande (VàD).

Télévisions de rattrapage Les SMAD Services de vidéos à la demande
Met à disposition pendant une durée limitée, des programmes récemment diffusés à la télévision. Définition

Deux catégories :

- services de vidéos à la demande à l’acte (VàD),

-  services de vidéos à la demande par abonnement (VàDA).

Principalement gratuits

*Les TVR des chaînes payantes sont gratuites pour leurs abonnés.

Commercialisation

- Payants,

- gratuits pour certains services de VàD.

- Groupes audiovisuels (TF1, France Télévisions, M6, etc.),

- autres éditeurs de chaînes de télévision.

Types d’éditeurs

- Sociétés non rattachées à des services linéaires,

- groupes audiovisuels.

- Le divertissement (téléréalité),

- la fiction (séries US et françaises),

- les programmes jeunesse,

- l’information.

Programmes à succès

- Les films,

- les séries,

-  les programmes jeunesse.

- En majorité les ordinateurs et téléviseurs (reliés au boîtier internet d’un opérateur),

- de plus en plus les mobiles et tablettes.

Supports d’utilisation

- En majorité les ordinateurs et téléviseurs (reliés au boîtier internet d’un opérateur),

- de plus en plus les mobiles et tablettes.

Au moins 70 services de télévision de rattrapage. Nombre de services Au moins 80 services de vidéos à la demande.
Retour en haut de page

Composition du paysage audiovisuel français : les services de médias audiovisuels à la demande