Comment la télévision est-elle passée du noir et blanc à la couleur ?

La télévision en noir et blanc fait depuis longtemps partie de l'histoire. Mais connaissez-vous son histoire, et savez-vous quand et comment la transition s'est produite ?

Le noir et blanc : quelques grandes dates

Le 26 avril 1935, sous l'impulsion de Georges Mandel, alors ministre des Postes, Télégraphes et Téléphones, la première émission officielle de télévision française est diffusée depuis le ministère des PTT, situé rue de Grenelle, à Paris. L’image, en noir et blanc, utilise un procédé mis au point par Henri de France. À l’époque, on trouve dans les foyers français une centaine de postes de télévision (à l’heure actuelle, plus de 98 % des Français sont équipés d’un téléviseur).

À partir de 1940, la radiodiffusion et la télévision françaises sont sous contrôle des autorités allemandes en zone occupée.

Le 1er octobre 1944, après la libération de Paris, les émissions de télévision sont diffusées en circuit fermé dans les studios de télévision de Cognacq-Jay, créés sous l’Occupation. C’est seulement à la fin de l’année 1945, après la restitution du sommet de la Tour Eiffel aux autorités françaises par les troupes américaines qui l’avaient réquisitionné, que les émissions de télévision reprennent, toujours en noir et blanc.

Le 8 février 1949 est fondée la Radiodiffusion-Télévision Française (RTF), établissement public placé sous l’autorité des pouvoirs publics et disposant d’un monopole sur la diffusion radiophonique et télévisée en France.

Le premier journal télévisé, créé par Pierre Sabbagh, est diffusé le 29 juin 1949. Les actualités filmées sont commentées en direct et en « voix-off ». L'équipe est composée de personnalités entrées dans l'histoire telles que Gilbert Larriaga, Pierre Dumayet, Pierre Tchernia, Jean-Marie Coldefy, Georges de Caunes, Denise Glaser, Jacques Sallebert, Roger Debouzy, Claude Loursais, Claude Darget, Jacques Anjubault.

À cette date, trois mille téléviseurs équipent les particuliers.

L'Office de radiodiffusion-télévision française (ORTF) est créé en 1964, venant remplacer la RTF. Cette réforme vise à moderniser l’établissement et à lui donner davantage d’autonomie : l’ORTF est désormais placé sous la tutelle du ministère de l'Information, et non plus sous son autorité.

Pour plus d'information sur l'histoire de la régulation audiovisuelle, consultez la page sur ce sujet.

Le passage à la couleur

C’est en 1967, le 1er octobre, que les émissions de télévision française peuvent être diffusées en couleur, et reçues comme telles par les foyers équipés de téléviseurs adaptés. Ce passage du noir et blanc à la couleur s’effectue en direct sur la 2ème chaîne, qui a vu le jour en 1964.

La première émission couleur accueille une allocution du ministre de l'information, Georges Gorse, entouré de Claude Mercier, directeur de l'équipement et de l'exploitation, Jacques-Bernard Dupont, directeur général de l'ORTF, et Émile Biasini, directeur de la télévision.

Le passage à la couleur, moment phare de l'histoire audiovisuelle française, constitue une archive précieuse issue du fonds de l'INA :

"Et voici la couleur."

Source : INA.

Retour en haut de page

Comment la télévision est-elle passée du noir et blanc à la couleur ?